La véritable histoire de Noël

La véritable histoire de noël

Auteur : Marko Leino

Editeur : Michel Lafon

Collection : -

Parution : 13/11/2014

ISBN-13 : 978-2749922317

Pages : 299

Mon résumé : Au cœur d'une Laponie aux neiges éternelles se niche un petit hameau. Nicolas y grandit paisiblement avec ses parents et sa petite sœur. Mais lorsque l'hiver emporte cruellement tous ceux qu'il aime, il se retrouve seul au monde et personne au village n'est assez riche pour l'adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera à la veille de Noël. Malgré sa situation difficile, Nicolas ne perd jamais espoir, et il continue de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Avec ses maigres moyens d'enfant et une étincelle de joie de vivre, le jeune garçon va réussir à raviver l'émerveillement au cœur de cette région glacée.

Mon avis : Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mes assoiffés, mais parfois j’éprouve le besoin de sortir de ma PAL un livre en rapport avec la saison.

L’hiver était bien installé et j’étais à la recherche d’un livre qui contribuerait à faire vivre la magie de noël quand mon regard s’est posé sur "La véritable histoire de Noël". J’ai tout de suite su que j’avais trouvé mon bonheur.

Car comment ne pas être charmée à la fois par sa couverture (qui est juste sublime, vous en conviendrez) et par son résumé (qui sait si bien attiser notre curiosité) !

Dès les premières lignes, j’ai été séduite par la plume de l’auteur qui est à la fois très poétique et fluide. Cela sert à la perfection son histoire et permet d’adoucir certains passages un peu durs à lire. Il faut dire que Marko Leino ne nous raconte pas une histoire de noël où tout se passe bien et où tout le monde est beau (c’est loin d’être aussi simple).

Son histoire se rapproche plus des "Contes de Noël" de Charles Dickens. C’est d’ailleurs, avec la même habilité qu’il arrive à mélanger les passages tristes et gais.

Et même si certains passages sont très sombres, il en ressort toujours quelque chose de bénéfique. Du coup, à la lecture on est envahi par un sentiment de bien-être et d’espoir.

Il est toutefois difficile de rester de marbre et de ne pas être touchée par l’incroyable destin de Nicolas. Ce petit bonhomme de 5ans, que la vie n’a pas épargné, fait preuve d’un tel courage, d’une telle abnégation que cela force le respect.

L’autre point positif de ce livre, c’est qu’il nous fait aussi très vite retomber en enfance. On a l’impression de retrouver la magie de nos noëls d’antan, de redevenir cet enfant qui croyait encore au père noël, pour qui tout était possible ! Et, c’est avec nostalgie qu’on poursuit notre lecture, qu’on se replonge dans nos souvenirs. On en revient alors aux vraies valeurs de cette fête (le partage, le don de soi, les réunions familiales) qui sont malheureusement tombées en désuétude au profit du commerce.

Si on veut encore accentuer notre ressenti, on peut choisir de lire ce livre comme un calendrier de l’avant. Dans ce cas, on ne lit qu’un seul chapitre par jour du 1er au 24 décembre. C’est bien entendu ce type de lecture que j’ai retenu. Je dois avouer que, concernant ce type de lecture, j’ai un avis mitigé. Je suis incapable de dire si cela a enrichi ma lecture ou au contraire l’a desservi.

Car même si cela m’a permis de renouer avec l’impatience et la frustration de devoir attendre le lendemain pour ouvrir la case suivante (entendons par là, lire le chapitre suivant), cela a surtout cassé le rythme de ma lecture. Et je pense que je suis peut-être passée à côté du coup de cœur à cause du manque de fluidité que cela a généré.

Ma note : Quel bonheur de se retrouver face à un roman qui nous réconcilie avec la magie de noël et qui nous donne envie de nous mettre bien au chaud sous notre couette. Malheureusement, il m’a manqué le petit truc en plus pour que cela soit un coup de cœur. Ca reste toutefois une très bonne lecture. Je lui mets donc la note de 5/5.

Rédigé par Magali, le 18/05/2015

 

 

Coldwinterchallenge4 medium

Pour finir, ce titre participe au challenge suivant :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×