Rhapsody in heaven - Intégrale

Rhapsody in heaven integrale 1909562 250 400

Auteur : Kanan Minami

Edition : Panini

Collection : -

Parution : 13/06/2012

ISBN-13 : 978-2809424959

Pages : 568

 

Résumé : Yura vient d’intégrer l’excellent lycée Tengai grâce à ses talents de nageuse. Son premier jour de cours est aussi celui de son premier baiser donné par un bel inconnu : Aoi Suzuki. Elle ne reste cependant guère longtemps sur son nuage, car dès le lendemain, elle apprend que le club de natation a été fermé. Son avenir au sein de l’école est donc compromis. Tandis qu’elle travaille d’arrache-pied avec son ami d’enfance, Kaichi, afin d’obtenir des résultats suffisants pour leur permettre de rester, elle retrouve le troublant garçon qui l’a embrassée. Une histoire passionnelle débute pour notre héroïne qui va connaître la trahison, le sexe, les désillusions...

Mon avis : C'est en lisant le manga "Honey*Honey" que j'ai découvert le travail de Kanan Minami. Je me rappelle qu'à l'époque interpellée par le titre et séduite par la couverture j'avais décidé de l'acheter. Et franchement, j'ai été inspirée car j'ai eu un véritable coup de coeur. Coup de coeur confirmé lors de ma lecture de mon manga suivant "Tsubaki love".

Alors, lorsque je suis tombée par hasard sur la version intégrale de Rhapsody in heaven je me suis jetée dessus. J'attendais donc beaucoup de cette lecture. Et je dois avouer que j'ai apprécié ce manga. J'y ai retrouvé le coup de crayon de Kanan Minami qui pour moi fait des dessins sublimes. L'histoire est légère, drôle et l'idylle entre Miyu et Aoi est trop mignonne.

Toutefois, certains passages du manga peuvent déstabiliser si on les prend au pied de la lettre. C'est le cas, par exemple, du passage où Aoi veut faire oublier à Miyu qu'elle a failli se faire violer en lui faisant l'amour. A mon avis, ces passages ne sont là que pour apporter un côté comique à l'histoire. Car Kanan Minami ne manque pas d'humour comme on peut s'en rendre compte à travers les petits mots qu'elle a dispersé au fil des pages. Pour moi, ces petits mots apportent vraiment un plus à la lecture car ils peuvent aussi bien évoquer la pluie et le beau temps que nous expliquer certains choix artistiques.

L'autre petit plus de ce manga c'est la présence à la fin d'un hors-série (d'une vingtaine de pages) sur le personnage de Noa. Noa c'est la petite peste qui dans le manga met tout en oeuvre pour faire capoter l'histoire d'amour de Miyu et Aoi. Et croyez-le ou non grâce à ce hors-série Kanan Minami a réussi à me rendre Noa sympathique au point que j'ai de la peine pour elle.

En fait, le seul bémol, c'est la présence de scènes d'amour explicites. Attention personnellement ça ne me fait ne chaud ni froid, mais je trouve ça dommage car elles n'apportent rien au récit et confine ce manga à être lu seulement par un public averti.

Ma note : Cette lecture m'a beaucoup plus. C'est pile ce que je m'attend à lire en été. Toutefois, et ne me demandez pas pourquoi, c'est le manga de Kanan Minami que j'ai le moins aimé. C'est pourquoi je lui mets la note de 4/5.

Rédigé par Magali, le 05/08/2015

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×