Petit pays

Petit pays

Auteur : Gaël Faye

Edition : Grasset

Collection : Littérature Française

Parution : 24/08/2016

ISBN-13 : 978-2246857334

Pages : 224

 

Résumé : En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce "Petit pays" d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

Mon avis : Si je n’avais dû lire qu’un seul livre de la rentrée littéraire 2016, ça aurait été celui-ci ! J’avais tout de suite été interpellée par son résumé prometteur. Et l’interview de Gaël Faye, dans "On n’est pas couché", avait fini de me convaincre que c’était "Le livre" à lire.

Alors autant vous dire que quand l’occasion d’une lecture commune avec mon amie Blandine, du blog "Vivrelivre", s’est présenté j’ai sauté dessus.

Gaël Faye, pour un premier roman, réussi avec brio à mélanger souvenirs et fictions. Au point que nous, lecteurs, avons du mal à faire la part des choses. Cela donne naissance à une œuvre poignante, nostalgique et en même temps glaçante !

Au fil des pages, nous assistons à la disparition de l’enfance. Celle de Gaby qui va lui être volé petit à petit. Tout à d’abord, par la séparation de ses parents, puis par le génocide de sa famille Rwandaise, et enfin par la montée de la violence dans son pays le Burundi.

La haine (et la mort), au fur et à mesure, s’invite dans son quotidien (dans son pays, son école, son quartier, puis jusque dans sa maison). Tout le monde se retrouve gangréné par ce fléau !

C’est impuissant que nous voyons le désastre annoncé se profiler, tournant les pages avec crainte, anticipant un dénouement funeste qui ne pourra que nous bouleverser !

A travers les yeux de Gaby nous revivons la guerre civile qui a ravagé le Burundi entre 1993 et 2005. Et comme toutes les périodes sombres de l’histoire ce n’est pas beau à voir.

Mais Gaby arrivera-t-il à se sauver de cette haine qui semble tous ronger ?

La plume de l’auteur sert d’écrin à son histoire. On voit à quel point il est habitué à manier les mots et il utilise tout son talent afin de donner plus de poids à son récit. Chaque mot est percutant, incisif, nous frappant dans le mille.

Loin de juger, à travers ses lignes, Gaël Faye met en lumière l’absurdité de la situation, l’impact qu’à la guerre sur l’enfance. Car une fois le bain de sang terminé il ne reste que les regrets.

Ma note : Vous l’aurez compris, j’ai été bluffée par le talent de Gaël Faye. "Petit pays" est un roman coup de poing dont la lecture ne peut pas laisser indifférente. C’est un roman qui nous bouleverse, nous marque et nous amène à réfléchir. Et même, si je déteste utiliser ce terme pour ce genre de livre, c’est un coup de cœur pour moi.

 

Rédigé par Magali, le 08/06/2017

 

Pour retrouver l'avis de Blandine c'est par ici !

 

Pour finir, ce titre participe aux challenges suivant :
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

magalitdeslivres
  • 1. magalitdeslivres (site web) | 26/06/2017
Merci, ta chronique aussi est géniale
Blandine
J'aime tes mots pour décrire ce roman!
Nous partageons le même avis, à la fois enthousiaste et peiné!
Ravie de cette LC avec toi et vivement la prochaine :-)

Ajouter un commentaire

×