Un mauvais garçon

Un mauvais garcon

Auteur : Deepti Kapoor

Edition : Seuil

Collection : Cadre vert

Parution : 20/08/2015

ISBN-13 : 978-2021165678

Pages : 204

 

Résumé : Elle a vingt ans à New Dehli. Elle n'a ni père (parti vivre à Singapour), ni mère (décédée), ni repères. Elle est belle. Sa tante, chez qui elle vit, cherche à la marier. Elle brûle d'une énergie qui n'a nulle part où aller, alors elle se plie aux conventions et garde ses pensées pour elle-même. Un jour, dans un café, il la dévisage. Plus âgé, quelque chose de sauvage dans le regard, il semble venir d'ailleurs. Il est laid, et pourtant tout chez lui attire inexorablement la jeune fille. Il l'initiera au sexe, à l'alcool, aux drogues ; aux plaisirs du corps et à la noirceur de l'âme. Elle bravera tous les interdits, et découvrira avec lui un New Dehli secret, dangereux et enivrant où se côtoient l'ancestral et l'ultramoderne, la richesse et la putrescence, le profane et le sacré, et où pulse une rage de vivre que rien n'arrête. Mené d'une main de maître, Un mauvais garçon est une spirale d'amour et de destruction virtuose. Etude du désir, appel à la liberté, c'est aussi un hommage à New Delhi, à sa violence et à sa beauté.

Mon avis : Allez savoir pourquoi, des fois en voyant un livre nous nous faisons une idée, pas forcément très juste, de ce que nous allons lire. C’est ce qui s’est passé avec le roman : "Un mauvais garçon". J’étais persuadée que je me trouvais devant un roman de la même trempe que "L’herbe bleue", un roman qui allait m’attraper aux tripes et ne plus me lâcher. Sauf que ce ne fût pas le cas, loin s’en faut.

Avant d’entrer dans le vif du sujet je voudrais souligner que la couverture est tout simplement magnifique.

Mais revenons-en à nos moutons ! Nous allons suivre, dans ce roman, une jeune fille indienne d’à peine 20 ans qui se sent oppressée par le carcan familiale et culturel. Elle rêve de liberté et s’ennuie dans sa petite vie réglée comme du papier musique. Jusqu’au jour où elle va rencontrer un homme, un bad boy. J’aimerais dire qu’il est beau, mais même pas ! Elle le dit d’ailleurs elle-même : il est très moche. Mais va savoir pourquoi elle va tomber sous son charme. Va commencer alors une lente descente aux enfers où sexe, alcool et drogues seront étroitement liés. Le tout est bien sûre saupoudré de mystique.

Avec un tel scénario, le roman aurait dû me plaire. L’histoire était intéressante sauf que j’ai été gênée, voir carrément déstabilisée, par la structure du livre ou plutôt son absence.

Je m’explique, je fais partie de ces individus qui ont besoin de retrouver dans leurs lectures un fil conducteur, une chronologie.

Or, ici, ça partait dans tout les sens ! J’ai eu, à la fois, du mal à me situer dans l’espace-temps et à reconstituer le puzzle. En faite, il manquait à ce roman une colonne vertébrale. Je sais qu’il y a plein de personnes que ça ne dérange pas mais pour moi c’est rédhibitoire ! Il a vraiment fallut que je m’accroche pour poursuivre ma lecture.

Je tiens toutefois à remercier le site "VendrediLecture" pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Ma note : Vous l’aurez compris malgré une histoire qui aurait pu m’intéresser j’ai été rebutée par la structure du roman, au point de passer totalement à côté. Je lui mets donc la note de 2/5.

 

Rédigé par Magali, le 18/02/2017

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×