Le visage des Gad - Le combat du "métis breton"

Le visage des gad

Auteur : Oilivier Le Bras en collaboration avec Anne Guillou

Editeur : Locus Solus

Collection : -

Parution : 12/01/2015

EAN-13 : 978-2368330661

Pages : 192

Résumé: Ce livre fait découvrir de l'intérieur la réalité de la lutte, avec les élus, tribunaux de commerce, conseils d'administration, en décryptant ce qui nous apparaît flou et complexe. Interpellé par les médias, reconnu par les responsables politiques, Olivier Le Bras a incarné "le visage des GAD"

Mon avis : Il y a des livres coup de cœur que l’on a du mal à quitter. A peine achevés on rêve de les relire, mais finalement ces livres seront vite oubliés. Et il y a les livres coup de poing, ceux qui nous marquent, nous bouleversent. "Le visage des Gad – Le combat du métis breton" appartient clairement à cette deuxième catégorie.

Loin d’une analyse clinique de ce qui a conduit à un tel fiasco, Olivier Le Bras nous fait vivre à travers ses yeux la lente descente en enfer de 889 des employés de Gad. C’est avec beaucoup de courage et de dignité qu’ils se sont battus afin de conserver leur emploi, malheureusement l’issue ne leur sera pas favorable.

Il dresse aussi le bilan de sa vie à l’aube de ses 40 ans. Il se penche sur ce qui l’a amené à devenir le visage emblématique de ce combat. Il retrace le cheminement l’ayant conduit à devenir l’homme qu’il est, profondément marqué par cette expérience qui l’a changé, qui lui a permis de grandir.

Ce livre s’accompagne de photos qui retracent les moments clefs de cette lutte, d’une carte nous permettant de visualiser les différents lieux d’implantation du groupe Gad et d’une chronologie reprenant les dates importantes.

J’ai particulièrement apprécié les contributions des différents acteurs qui ont croisés le chemin d’Olivier durant ces quelques mois et qui en quelques mots reviennent sur les liens qu’ils ont créé avec lui.

Je tiens à remercier "Babelio" et les éditions "Locus Solus" de m’avoir permis de lire cet ouvrage et par la-même de contribuer à ce que cette histoire ne tombe pas dans l’oubli.

Une fois n’est pas coutume, je vais finir cet article en retranscrivant quelques chiffres clefs et phrases qui m’ont profondément marqué.

Le groupe Gad est passé de 9 millions de bénéfice en 2010 (quand il appartenait encore à la famille Gad) à 14 millions de perte en 2011 (après son rachat par CECAB et Prestor).

En novembre 2014 (un an après la fin du conflit) : 96 CDI ont été signés, 65 CDD de plus de 6 mois et 80 CDD de moins de 6 mois. 225 personnes sont encore à la recherche d’un emploi.

"Les américains ont eu leur 11 septembre, nous, nous avons notre 11 octobre."

"Certains sont submergés, ont craqué, et sont placés en hôpital psychiatrique. Cinq salariés ont mis fin à leurs jours. Trente couples ont divorcé."

"Je l’ai dit un jour, dans l’émotion et la colère qui m’étreignaient ce jour-là : Vous méritez tous la Légion d’Honneur. C’était une image, bien sûr. Mais il est certain que nos vies de labeur méritent mieux que l’indifférence et l’oubli. Nous allons nous disperser, mais d’une manière ou d’une autre, nous restons, au fond de nous-mêmes et pour les autres, ceux de Gad."

Ma note : Une fois la dernière phrase lue, on ne peut que rester stupéfait devant un tel gâchis. Il me semble bien vain de noter un tel ouvrage, qui retrace la souffrance d’individu, mais comme il mériterait d’être plus connu et lu je lui mets la note de 5/5 en espérant donner envie aux gens de le lire.

 

Rédigé par Magali, le 29/06/2016

 

Ce titre participe aux challenges suivant :

En 2016 je lis aussi des livres papiers 1

 

Petit bac 2016

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

LOCUS SOLUS
  • 1. LOCUS SOLUS (site web) | 30/06/2016

Bonjour,
Nous vous remercions de votre chronique, il est vrai que tout comme vous, nous avons eu un réel coup de cœur pour le récit d'Olivier Le Bras et l'histoire qu'on vécut les ex-Gad suite à la fermeture de leur entreprise.
Anne Guillou, auteure confirmée et sociologue, a su retranscrire avec rigueur et précisions la dernière année de l'aventure Gad.
Plus d'infos sur www.locus-solus.fr

Ajouter un commentaire

×