L'homme idéal existe. Il est québécois

L homme ideal existe il est quebecois

Auteur : Diane Ducret

Editeur : Albin Michel

Collection : Littérature générale

Parution : 30/09/2015

ISBN-13 : 978-2226319388

Pages : 192

Mon résumé : Bonne nouvelle : l'homme idéal existe ! Il ne parle pas : il jase. Il n'embrasse pas : il frenche. Il ne se déshabille pas : il se criss à poèlle. Vous l'aurez deviné : il est Québécois. Diane Ducret rhabille le mythe du Prince Charmant. L'homme idéal ? Satisfaite ou remboursée !

Mon avis : C’est un peu à reculons que je me suis plongée dans ce roman. Je l’avais choisi pour son titre humoristique mais j’avais peur de revivre la même déconvenue qu’avec "Cher trou de cul" d’Annie Quintin.

Heureusement ce ne fût pas le cas !

Dans ce roman, nous suivons les tribulations amoureuses, de notre héroïne, une jeune française à la recherche de "l’Homme idéal". Elle pense d’ailleurs l’avoir trouvé en la personne de Gabriel, un beau québécois. Seul ombre au tableau, et pas des moindres, à peine rencontré il doit déjà repartir dans son pays. Qu’à cela ne tienne ! En moins de temps qu’il ne faut pour prononcer le mot Canada notre héroïne embarque dans un avion pour aller le rejoindre le temps de vacances bien méritées (oui je suis d’accord ce n’est pas très plausible, mais c’est une fiction, nom d’une pipe !).

Commence alors un vrai vaudeville avec des quiproquos et des dialogues à mourir de rire. Diane Ducret use et abuse des différences culturelles et linguistiques avec humour, et ce pour notre plus grand bonheur. L’accumulation de termes québécois, loin d’être dérangeante, est la pièce angulaire de son roman. Elle a su en faire son atout majeur. On se retrouve comme notre héroïne en pleine tourmente : ne comprenant pas la moitié des phrases prononcées par son oiseau rare, j’entends Gabriel.

Et je dois avouer que, de ce fait, mon intérêt pour cette romance n’a pas cessé de croître au fil des pages. Si j’osais employer une métaphore, je dirais que j’étais comme un soufflet qui gonflait, gonflait…et tout à coup "plouf", je suis retombée.

Pourquoi ? Car la fin du roman m’a laissé un goût amer. Je ne l’ai pas comprise. Mais avec le recul je pense que cela correspond plus à la personnalité de notre héroïne qui est très fleur bleue et cœur d’artichaut.

Ma note : "L’homme idéal existe. Il est Québécois" est une vraie bouffée d’air frais et une thérapie de choc contre la morosité. Difficile, voir impossible, de s’ennuyer et le dépaysement est garanti. Toutefois, sa fin, que je n’ai pas comprise sur le coup, me laisse déçue et frustrée. Je lui mets donc la note de 3/5.

 

Rédigé par Magali, le 23/12/2016

 

Pour finir, ce titre participe au challenge suivant :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×