Et je danse, aussi

Et je danse aussi

Auteur : Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Editeur : Pocket

Collection : Pocket

Parution : 04/02/2016

ISBN-13 : 978-2266265973

Pages : 312

Mon résumé : Un mail comme une bouteille à la mer. D'ordinaire, l'écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d'admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n'est pas une " lectrice comme les autres ". Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu'elle lui a fait parvenir – et qu'il n'ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s'établit qui en dévoile autant qu'elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun...

Mon avis : "Et je danse, aussi", voilà un roman qui pourra se vanter d’avoir su m’intriguer rien qu’à son titre. Pourquoi ce "aussi" ? Que pouvait-il bien se cacher derrière ce simple mot ? Pour le découvrir, je n’avais pas le choix, il fallait que je succombe à la tentation en me plongeant dans ce récit.

Tout d’abord, je me dois de préciser que j’adore les romans épistolaires. Donc, j’avais dans l’idée que ce roman allait forcément me plaire. Et ce fût le cas !

Dès les premières pages, j’ai été happée par les échanges d’e-mail entre Pierre-Marie Sotto et Adeline Parmelan. Tout débute, par un e-mail assez froid de Pierre-Marie à Adeline. L’objet de cet e-mail : obtenir l’adresse de cette importune qui eu l’audace de lui faire parvenir une grosse enveloppe. Comme Pierre-Marie est un écrivain à succès et qu’il est souvent sollicité par des auteurs en devenir, qui veulent lui demander son avis (voir son aide), il est évident que l’enveloppe d’Adeline ne peut contenir qu’un manuscrit. Mais, il n’est pas question qu’il déroge à sa règle en le lisant, il va se faire un plaisir de lui faire savoir et de lui renvoyer illico presto. Seulement voila, Adeline refuse de lui fournir son adresse et va susciter son intérêt en lui envoyant une photo. Et si en faite, cette enveloppe contenait tout autre chose ? Commence alors une véritable correspondance, à travers laquelle les personnages se dévoilent, soignent leurs maux et leurs solitudes. Commence aussi la valse des hésitations : ouvrir l’enveloppe ou la garder fermer afin de maintenir le lien qui s’est créé.

Je suis tombée sous le charme de la plume de ces deux auteurs que je ne connaissais pas. Ils ont une façon d’écrire assez similaire, très poétique, addictive.

L’un des points forts de ce roman se sont les personnages d’Adeline et de Pierre-Marie. Se sont des individus fragiles et forts à la fois qui essayent, tant bien que mal, de se reconstruire suite à un événement dramatique. Leurs échanges empreints à la fois d’humour, d’espièglerie, de tristesse et de solitude ne peuvent pas laisser indifférent.

L’autre point fort, c’est le procédé d’écriture qui a été retenu. Le fait que ce roman épistolaire soit un roman à quatre mains se constituant de véritables échanges entre les auteurs le rend plus réel. L’histoire c’est très certainement construite au fil des échanges par e-mail qu’ils ont eu et cela se ressent. Sans oublié que les romans épistolaires sont souvent plus dynamiques. C’est un style qui donne du rythme à notre lecture.

Ce roman a fait l’objet d’une lecture commune avec mon amie Blandine du blog "Vivrelivre". Je sais qu’elle a, elle aussi, beaucoup appréciée ce livre. N’hésitez pas à découvrir son avis en cliquant ici !

Ma note : "Et je danse, aussi" est un roman épistolaire feel-good. Le mystère qui persiste au fil des pages nous entraine, bien malgré nous, à ne pas le lâcher. Et c’est le cœur gros m’a apaisé que nous le quittons. Je vous invite à le découvrir le plus vite possible, si ce n’est pas déjà fait. Je lui mets donc la note de 5/5.

 

Rédigé par Magali, le 27/12/2016

 

Pour finir, ce titre participe au challenge suivant :

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

magalitdeslivres
  • 1. magalitdeslivres (site web) | 01/01/2017
Vivement notre prochaine LC
Blandine
Je te le confirme, j'ai beaucoup aimé ce roman! Particulièrement, le personnage de Pierre-Marie et ses autres échanges de mails. Cette histoire dans l'histoire m'a bien plu.
Une lecture que je recommande!

Ajouter un commentaire

×