Cher trou de cul

Cher trou de cul 4423473 250 400

Auteur: Annie Quintin

Edition: VLB éditeur

Collection: -

Parution: 27/05/2013

ISBN-13: 978-2896494491

Pages: 360

 

Résumé : "Je me réveille, je te vois. Je m'endors, je te vois. Je respire, je te vois. Je vois juste toi, OK ? Je vois juste... toi, Clara."

Pour dire ce genre de choses à une fille, puis changer d'idée après 72 jours - le temps de la gestation du cochon d'Inde - et finalement rompre par internet, il faut être un vrai salaud.

À moins que la fille soit elle-même trop compliquée?

Comment Clara peut-elle oublier Damien, son regard tendre et ses cheveux fous? Sûrement pas en lui écrivant des courriels qui commencent par "Cher trou de cul"...

Mon avis : "Cher trou de cul" voilà un titre accrocheur, laissant présager un bon roman de chick-lit !

Suite de "Désespérés s'abstenir" (que je n'ai pas lu ce qui n'a en rien gêné ma lecture), on y retrouve Clara et ses amis. Celle-ci vient de se faire larguer via Internet, au bout de 72 jours de relation, par Damien qu'elle considérait comme l'homme de sa vie. Autant le dire, Clara va très mal prendre la chose et le rebaptiser " trou de cul". Il est vrai que se faire larguer, ce n'est jamais plaisant, mais par Internet en plus c'est le summum de la goujaterie. Elle va donc essayer de faire bonne figure et d'aller de l'avant en multipliant les rencontres foireuses sur Internet. Jusqu'au moment où elle touchera le fond et ne pourra plus continuer cette fuite en avant si elle veut remonter la pente et s'en sortir.

Pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher au point que ma lecture du premier tiers du livre m'a été fastidieuse. Mais pourquoi?

Quand je lis un roman de chick-lit je m'attends à quelque chose de léger et d'amusant ce qui, à mon avis, n'était pas le cas ici et ce même si certains passages m'ont beaucoup fait rire.

Mais aussi à cause des expressions québécoises qui m'ont gêné (avec en tête les mots "chum" et "blonde" qui servent à désigner son copain ou sa copine). Et là, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même car c'était prévisible au vu du titre du roman.

Toutefois, je pense que l'impact de ces deux points a été largement amplifié par le fait que le personnage de Clara m'a profondément agacé au début du livre. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi elle se mettait dans un tel état pour une relation qui avait duré à peine 72 jours.

Et cela jusqu'à ce que l'auteure, entre autres à l'aide de flash-back où Clara revivait les moments clefs de sa relation avec Damien, nous permette de comprendre la psychologie des personnages et ce qui avait conduit à cette rupture. Cela a, à mon sens, servi l'histoire en lui faisant gagner en profondeur. Et c'est à partir de ce moment que moi j'ai adhéré au point d'oublier totalement les deux autres points qui me gênaient.

Ma note : Mon avis sur ce livre est donc mitigé. Pour moi, faute d'être un bon roman de chick-lit c'est un livre intéressant une fois que le premier tiers du roman est passé. C'est pour cela que je lui mets la note de 3/5.

Rédigé par Magali, le 01/08/2015

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×