Challenge "Première Guerre Mondiale 2018 "

Challenge 1ere guerre mondiale 2018

Me revoici aujourd’hui avec un article un peu particulier. Je vais vous parler du challenge littéraire "Première Guerre Mondiale 2018", auquel je participe pour la première fois.

Ce challenge existe déjà depuis plusieurs années et c’est mon amie Blandine du blog "Vivrelivre" qui le reprend pour la troisième année.

Les règles du challenge sont simples : écrire un article traitant du conflit 14-18 (les années de guerre bien sûr, mais aussi les années précédant ou suivant le conflit du moment qu’elles ont un lien avec celui-ci). Tous les supports sont acceptés (livres, albums, BD, manga, presse, film, expo,…).

Le challenge se déroule du 01/01/2018 au 31/12/2018 et tout le monde peut y participer. Si comme moi vous êtes intéressés, n’hésitez pas à vous inscrire via le blog de Blandine. Il n'y a pas de date butoir pour les inscriptions.

J’en ai fini avec la partie un peu pénible des explications. Il est donc temps que je vous présente ma sélection :

 

Au revoir la haut

  • Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre en lecture commune avec Blandine.

"Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d'eux. Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants. Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant mais brisé, est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l'exclusion. Refusant de céder à l'amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d'une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence. Bien au-delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, Au revoir là-haut est l'histoire caustique et tragique d’un défi à la société, à l'État, à la famille, à la morale patriotique responsables de leur enfer."

 

1 rue des petits pas

  • 1, rue des petits-pas deen lecture commune avec Blandine.

"Lorraine, hiver 1918-1919. Dans un village en ruines à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s’organise pour que la vie continue. Louise, seize ans, est recueillie au 1, rue des Petits-Pas par une sage-femme qui va lui transmettre son savoir : accoucher, bien sûr, mais aussi lire et écrire, soigner les maux courants et, enfin, être l’oreille attentive de toutes les confidences. Mais dans ce village ravagé par la guerre et isolé du monde, les légendes nourrissent les peurs, et la haine tient les hommes debout. Ces peurs et cette haine, Louise va devoir les affronter car elle exerce son art dans l’illégalité, élève un enfant qui n’est pas le sien, aime un être qu’elle n’a pas le droit d’aimer, et tente de se reconstruire dans cet univers où horreur et malveillance rivalisent avec solidarité et espoir."

 

14-14

  • 14-14 de Silène Edgar et Paul Beorn.

"Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l'école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier..."

 

Joyeux noel

  • Joyeux Noël de Christian Carion.

"La guerre qui surgit en plein été 1914 oblige des millions d'hommes à quitter leur foyer pour rejoindre le front. Nikolaus Sprink, prodigieux ténor à l'opéra de Berlin, doit interrompre la carrière qu'il a entamée et se séparer de la belle Anna Siirensen, sa complice à la ville comme sur scène. Le prêtre Palmer, qui s'est porté volontaire, et Jonathan le sacristain quittent leur Ecosse natale, l'un comme soldat, l'autre comme brancardier... Dans la tranchée où il s'est replié avec ses hommes, le lieutenant Audebert ne peut s'empêcher de penser à sa femme dont il n'a plus de nouvelles alors qu'elle est sur le point d'accoucher. La guerre qui devait être courte s'installe. Survient Noël. Les tranchées éclairées par les guirlandes allemandes accentuent la mélancolie des hommes. Soudain, un signe, un coup d'oeil, et voilà que d'un bord à l'autre, on enjambe les tranchées, on se parle, on échange des souvenirs, de l'alcool, des cigarettes. Palmer, Audebert, Ponchel le Chtimi, tous se retrouvent sur le no man's land, entre les tranchées françaises, écossaises et allemandes. Les soldats fraternisent. Nikolaus, qu'Anna a rejoint au mépris de tous les règlements, y donnera son plus beau récital. L'impensable s'est produit."

 

Il s appelait comme moi

  • Il s’appelait comme moi de Jeanne Taboni Misérazzi.

"Le petit Paul a découvert son nom gravé sur le monument aux morts du village. Stupéfait, il entreprend des recherches et découvre l'histoire de son arrière-arrière-grand-père, parti à la guerre en 1914. Ce récit poignant aborde le thème de la transmission."

 

Le chagrin des vivants

  • Le chagrin des vivants d’Anna Hope.

"Durant les cinq premiers jours de novembre 1920, l'Angleterre attend l'arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France. Alors que le pays est en deuil et que tant d'hommes ont disparu, cette cérémonie d'hommage est bien plus qu'un simple symbole, elle recueille la peine d'une nation entière. À Londres, trois femmes vont vivre ces journées à leur manière. Evelyn, dont le fiancé a été tué et qui travaille au bureau des pensions de l'armée ; Ada, qui ne cesse d'apercevoir son fils pourtant tombé au front ; et Hettie, qui accompagne tous les soirs d'anciens soldats sur la piste du Hammer-smith Palais pour six pence la danse. Dans une ville peuplée d'hommes incapables de retrouver leur place au sein d'une société qui ne les comprend pas, rongés par les horreurs vécues, souvent mutiques, ces femmes cherchent l'équilibre entre la mémoire et la vie. Et lorsque les langues se délient, les coeurs s'apaisent."

 

Et vous participez-vous aussi à ce challenge ? Si oui, quelle sera votre PAL ?

 

Rédigé par Magali, le 09/01/18

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

magalitdeslivres
  • 1. magalitdeslivres (site web) | 12/01/2018
@Blandine
Coucou,
j'ai corrigé les erreurs. Moi aussi j'ai hâte pour les LC.
Blandine
Chouette présentation^^
En fait c'est déjà la troisième année - et non, il n'y a pas de date butoir pour les inscriptions!

J'ai hâte de faire nos LC!

Ajouter un commentaire

×