“Throwback Thursday” Livresque? #1

Throwbacthursday

A l’origine de ce rendez-vous BettieRose du blog "BettieRose Books" qui s’est inspirée du "Throwback Thursday" d’Instagram. A la différence près que ce rendez-vous est centré sur les livres. Chaque semaine, elle fixe un thème et nous présentons, le jeudi, un livre (et un seul) y répondant. J’adore l’idée car grâce à ce rendez-vous je pourrai mettre en avant des livres oublié dans mes placards.

Le thème de cette semaine :

"Livre invisible", c’est-à-dire un livre dont personne ne parle ou peu.


Livreinvisible

Alors, je sais on est lundi mais il était hors de questions que je laisse passer l’occasion de parler ce roman.

Il y a des romans que l’on a tellement aimé qu’on ne souhaite qu’une chose en parler à la Terre entière afin de le faire connaître. On vit d’ailleurs comme une injustice qu’ils soient si peu connus. Le livre que je vais vous présenter rentre dans cette catégorie !

 

Les liens du sang

 

Résumé : Fardy’s Land est une île comme il en existe des centaines ? terre orpheline à la merci du climat ? où s’active une communauté de 200 000 habitants, tous issus de lignées enracinées sur place depuis plusieurs générations. Des survivants, à la fois tendres et féroces ! Dans ces maisonnettes, dispersées au fil des vallées, des champs et à l’orée des forêts, des secrets inavouables sont encore l’objet de chuchotements et d’interdits. Parmi ces quasi-légendes à faire frissonner les enfants, il y a ce drame survenu il y a plusieurs années : six enfants sont allés jouer dans les bois et seulement cinq en sont revenus. Trente-quatre ans plus tard, empruntant « le sentier de la mort », Peter Sullivan disparaît pendant une fête qui se déroulait sur l’île. Son frère Cedric, assisté de son jumeau et sa jumelle, se met à la recherche d’un meurtrier si habile que même les plus grands enquêteurs n’ont pas pu l’identifier. De larmes en éclats de rire, de la trahison au pardon, de défaites en victoires, Cedric découvrira la valeur de l’amitié et la fidélité de ceux qui l’entourent. Les meurtres se succédant, la menace devenant constante, nos jeunes héros pourront-ils dévoiler qui se cache sous ce complot sans merci ? Sur cette île diabolique, entre le coucher du soleil et l’aube, on naît, on disparaît ou on meurt.

 

Mon avis de l’époque : Il est rare de tomber sur un thriller aussi rythmé. L’intrigue est menée tambours battant et on se laisse vite emporter. D’autant plus que la plume de l’auteur est addictive et que chaque personnage cache un secret. On se retrouve comme un enfant devant un puzzle complexe à reconstituer. Et une fois que l’on pense avoir compris on se rend compte que l’auteur nous a mené en bateau avec brio. Toutefois pour être honnête cette profusion de personnage peut être déstabilisante et il m’a fallu un tout petit moment pour m’y retrouver. Mais se point est vraiment loin d’être rédhibitoire.

Je vous conseille donc de céder à la tentation et de vous plonger au plus vite dans ce thriller haletant.

Ma chronique complète de l’époque se trouve par ici.

Et si cet article vous a plu vous pouvez vous abonner à ma page facebook ou twitter.

 

 

 Rédigé par Magali, le 05/02/2017

 

 

 

Thème de jeudi qui vient :

 

Lgbt

 

LGBT + (Lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres… ou minorités (ex : un moldu dans une ville de sorcier représente une minorité) !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×