Premières lignes #9

Premieres lignes

Avec cette nouvelle année qui commence, j’avais envie d’inaugurer un nouveau rendez-vous hebdomadaire ! Je cherchais un rendez-vous qui serait à base de citation et j’ai croisé sur le blog de "Bettie rose" le rendez-vous : "Premières lignes". J’ai tout de suite compris que j’avais trouvé le "Saint Graal". A l’origine de celui-ci, le blog "Ma lecturothèque".

Le principe est simple, toutes les semaines on vous cite les premières lignes de notre lecture. Mais trêve de bavardage et passons au vif du sujet.

Pour cette semaine, je vais vous citer les premières lignes de "Ne m’appelez pas Blanche-Neige", écrit par Gally Lauteur. C’est une lecture qui petit à petit devient addictive. J’en suis presque à la moitié et j’adore. Par contre, je suis très déçue de la qualité de la couverture. La dorure présente sur celle-ci ne résiste pas, et petit à petit disparait. Exit le résumé, le superbe titre et la tranche à se damner. Ma déception est d’autant plus forte que je l’avais acheté et fait dédicacer pour que ma puce puisse en profiter plus grande. Snif, snif… mais tant pis c’est la vie.

 

Ne m appelez pas blanche neige

"Qui a dit que la vie était un conte de fées? Lorsqu’on est trahie par sa meilleure amie, difficile d’y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s’enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseau social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s’en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone? Oserez-vous croquer cette pomme d’amour et découvrir le cœur des princes de votre entourage?"

Chapitre 1 - Il était une fois

          "Vous connaissez ce son que l’on entend dans les films, dans les scènes d’hôpital, quand un encéphalogramme plat annonce le décès subit d’un patient ? Oui, ce son : ‘bip bip biiiiiiiip !’ Celui avec le ‘i’ ultra prolongé.

          Eh bien, c’est exactement le son que produit mon cerveau en ce moment. Alors, soit ma cervelle est en train de griller, soit je deviens folle, soit…je ne sais pas… Peut-être que nous sommes dans une dimension parallèle et que je me suis trompée d’appartement quand j’ai ouvert la porte !

          Parce que mes yeux sont en train d’analyser une chose à laquelle je n’étais pas préparée. Pas du tout ! Vraiment pas du tout !

          Je vais vous la faire courte, parce que je n’aime pas trop raconter ma vie : il se trouve que je viens de rentrer plus tôt que prévu chez moi, j’ai posé mes clés sur le meuble dans l’entrée, enlevé mon manteau, et je les ai vus.

          Tous les deux sur mon canapé. Ils ne sont pas assis à regarder la télé. Non. Ils s’embrassent, et pas discrètement en plus !"

 

Voila, mes assoiffés de lecture, les premières lignes d’un roman à découvrir de toute urgence !

 

Rédigé par Magali, le 18/06/2018

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×